mardi 15 mai 2012

LA COACH

-->
Un monsieur est assis sur une des banquettes, le regard dans le vide.



« Bonjour Monsieur ! Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? ».



Au lieu de se tourner vers moi, il se tourne vers une femme qui est en train de palper toutes les chaussures exposées sur les étagères. Est-ce sa femme ? Elle paraît bien grande à côté de lui. Elle se retourne et je constate avec surprise que ses cheveux sont noirs d’un côté et blancs de l’autre.



« Bonjour ! Je suis la coach personnelle de Monsieur. Nous cherchons pour lui des chaussures un peu « casual chic » » dit-elle très fière de sa formule.



J’hallucine un peu. On est aux US ou quoi là ? Depuis quand les français font-ils appel à des coachs personnels ? Je la regarde un peu plus en détail : ses ongles sont alternativement noirs et blancs et sa tenue joue sur les mêmes contrastes, à coups de rayures noires et blanches en haut, d’un pantalon noir et de chaussures pointues bicolores en bas. COACH EN STYLE. Mouais.



Je leur montre donc des modèles pouvant correspondre à sa demande. A chaque fois que je soulève une chaussure, le monsieur jette des yeux inquiet vers la coach, l’interrogeant du regard. Je regarde ce que l’homme a aux pieds : il porte des baskets Nike. Il me sourit et me dit : « C’est elle qui les a choisies. ». Ok ...



Au bout d’un certain temps, ils se décident et repartent avec notre modèle le plus « casual » : une paire de tennis beiges, ainsi qu’avec une très classique paire de Richelieus en cuir noir.



Le monsieur est content. Il repart en portant les sacs, trottinant derrière elle comme un petit garçon avec sa maman. Elle, de loin, avec son look improbable et sa façon de se déhancher, me fait penser à Cruella Devil.